Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 juin 2013 7 30 /06 /juin /2013 09:49
http://herboriste.pagesperso-orange.fr/listeplante/basilic.jpg

Nom latin : Ocimum basilium
Famille : lamiacées
Autres noms :basilic des jardins, basilic romain, pistou, grand basilic, basilic aux sauces, basilic officinal, herbe royale, oranger des savetiers, plante royale. 
Composition : huile essentielle,  (contenant de l'estragol, linalol, cinéol), eugénol, des mono et sesquiterpènes, alcools, esters terpéniques, acétates de linalyle, cinnamate de méthyle.

 Mise en garde : déconseiller pendant la grossesse à cause de son effet emménagogue.

Parties utilisées : Feuilles, sommités fleuries
Récolte : feuilles avant la floraison, sommités fleuries pendant la floraison
Floraison : Juillet à Août
 
Propriétés :
Antiasthmatique
Anthelminthique
Antispasmodique général
Antispasmodique stomacale
Antitussif
Anti-vomitif
Décongestionnant (utérus, prostate)
Désinfectant
Carminatif
Emménagogue
Eupeptique, Stomachique
Galactagogue
Hépato-stimulant
Régulateur du système neurovégétatif
Sternutatoire
Tranquillisant
 
Indications :
Angoisses
Asthénie nerveuse (surmenage)
Asthme
Dérèglements neurovégétatifs
Digestion difficile, Dyspepsies, Aérogastries, Gastrites, Entérites
Constipation
Faiblesses des corticosurrénales
Hypertension
Insomnie nerveuse
Insuffisances hépatobiliaires
Migraines
Règles insuffisantes
Spasmes gastriques
Spasmes respiratoires
Tachycardies, Arythmies
Toux, Coqueluche
Ulcères
Vertiges
Vomissements
 
Usages externes :
Aphtes
Insectifuge
Piqures d’insectes
 
 
Le basilic bien connu en cuisine, le fameux pistou des Provençaux.
Il a des propriétés médicinales, aussi intéressantes que son arôme.
D’ailleurs son nom de
Basilic viendrait du grec Basilicos ou Basilikon qui signifie royal, il est vrai que son parfum est plutôt divin.
Le basilic, plante originaire de l'Inde où il fait partie intégrante du culte des dieux Shiva et Vishnou, c'est une plante sacrée. Le basilic s'est répandu spontanément dans les régions tropicales et subtropicales des deux hémisphères. En Europe, c'est une aromatique annuelle, essentiellement cultivée en situation chaude; elle s'échappe parfois des jardins en région méditerranéenne.
Il existe un grand nombre d'espèces de basilic, toutes aussi aromatiques les unes que les autres avec des nuance dans les parfums certains basilic sentent le clou de girofle par exemple.

 Connue depuis longtemps, les hébreux voyaient en lui un antispasmodique, Pline le prescrivait contre l'épilepsie, les arabes contre la gonorrhée.
Le basilic a une action calmante, antispasmodique, digestive, on le prescrit contre les troubles de l'estomac, en cas de nervosisme, insomnies nerveuses, vertiges, migraines, angoisses, la toux des rhumes persistants et de la coqueluche.
En usage externe il est désinfectant, le basilic assainit la bouche et réduit les aphtes : il suffit d'en mâcher une feuille. Le basilic favorise aussi la lactation.
On a aussi employé ses graines, très mucilagineuses, contre les infections pour soigner les pertes blanches, les néphrites et les gonorrhées.
Pour augmenter sont effet tranquillisant on peut l'associer à l'aspérule et à la balsamite, tilleul ou valériane.
Mais il est aussi vermifuge. Le Dr. Cazin préconise la poudre de feuilles séchées à prisée comme du tabac en sternutatoire en cas de congestion nasale.
Un pot de basilic éloigne les mouches de la cuisine. 

Utilisations :
 
Infusion :
30 à 50 gr de plante de basilic (feuilles ou sommités fleuries), pour un litre d’eau bouillante. Infuser 10 mn.
Boire une tasse après les principaux repas, cette infusion de basilic est antispasmodique et combat les flatulences.
Si l’on ajoute au basilic un peu de tilleul ou de valériane, on obtient un excellent calmant utile en cas d’insomnies, prendre une tasse une demi-heure avant de se coucher et une autre au moment du coucher.
 
Décoction :
Faire bouillir 100 gr de  plante de basilic dans un litre d’eau pendant 30 mn.
Utiliser en bain de bouche contre les aphtes et autres affections de la bouche.
 
Poudre :
Poudre de feuilles sèche comme sternutatoire pour le coryza ou la congestion nasale.
 
Vin :
Faire macérer pendant 3 jours 40 gr de feuilles de basilic dans un litre de bon vin.
Filtrer, exprimer et sucrer selon votre goût.
Prendre un verre avant les repas.
Prendre 2 c. à soupe de ce vin mélangé à 2 c. à soupe d'huile d'olive, 2 à 3 fois dans la journée en cas de constipation opiniâtre.

Eau de basilic :
120 g de basilic
120 g de sauge
1,5 litre d'alcool à 70°
Laisser macérer une semaine, puis filtrer.
Excellente eau de toilette, légèrement astringente.

Partager cet article

Repost 0
Published by L'herboriste - dans Plantes médicinales